Historique

 

Comme souvent dans nos régions, tout est parti d'un choeur...
 

1948: les «Feuilles Musicales»

En 1948, le Choeur de Lausanne, dirigé par Hans Haug, prépare la première audition de plusieurs oeuvres récentes, notamment de l'oratorio «A Child of our time» de Michael Tippett.

C'est pour présenter à son public ces oeuvres encore peu connues que quelques membres du choeur, sous la direction de Roger Pizzoglio, commencent à publier des fascicules portant le titre de «Feuilles Musicales».

  

Feuilles Musicales 1948


Au départ, ces cahiers ne comportent que huit pages, et paraissent trimestriellement. Mais la croissance va être rapide. Dès la deuxième année, avec neuf numéros, la périodicité devient quasi mensuelle (sauf en été), et en 1952 déjà, la Revue atteint le chiffre record de 336 pages!

 

Une ascension rapide

Dès le début des années 1950, la Revue se professionnalise peu à peu, notamment sous la direction de Pierre Meylan, qui, à défaut d'en être le fondateur, peut être considéré comme son père spirituel.

Feuilles Musicales Stravinsky


De prestigieuses personnalités, telles qu'Alfred Cortot, Jacques Chailley ou Vlado Perlemuter, apportent leur contribution à la jeune revue. Des numéros spéciaux sont consacrés à Béla Bartók, Vincent d'Indy, Igor Stravinsky, Arthur Honegger, Anton Bruckner, Frank Martin, ou encore, plus tard, à Paul Hindemith (1973).

Pour le dixième anniversaire de la Revue, en 1957, Francis Poulenc
et Frank Martin lui dédient chacun une composition originale,
publiée comme supplément musical.

Feuilles Musicales Poulenc 

 

suite...

 


 

Vous  êtes  sur  le  site  de  la  REVUE MUSICALE  DE  SUISSE ROMANDE

[ Visite guidée ]   [ Menu principal ]

(page mise à jour le 23 septembre 2008)